Chien plage
Chien plage

Que faire lorsque votre animal est mort ?

La mort de son compagnon est vécue comme un drame, il faut pourtant réagir rapidement et de façon réfléchie pour savoir que faire du corps de son animal de compagnie.

décès animal

Tous les propriétaires de chats ou de chiens passent par un chemin douloureux avant de faire leur deuil de leur compagnon. Qu’elle survienne brutalement par accident, suite à une maladie ou tout simplement de vieillesse, la mort de son animal de compagnie est vécue comme un drame.

Il faut pourtant réagir rapidement et malgré tout de façon réfléchie pour affronter au mieux cette perte.

Que faire du corps de votre animal de compagnie?

C’est une première décision que vous allez devoir prendre. Ne la prenez pas seul, parlez-en avec votre entourage, avec votre vétérinaire. Car si cette décision a une dimension hautement affective, votre animal et vos choix impliquent des contraintes et engendrent des coûts que vous pourriez avoir des difficultés à assumer.

A savoir : La contrainte majeure qui s’impose à vous est le poids de votre animal.

  • Si votre animal de compagnie pèse plus de 40kg, vous n’aurez que très peu d’options : il est interdit de l’enterrer soi-même dans son jardin et les cimetières pour animaux (une trentaine en France métropolitaine) acceptant ces animaux imposants sont encore plus rares, renseignez-vous auprès de votre mairie. La seule option sera alors la crémation.
  • Mais si votre animal pèse moins de 40kg, il existe plusieurs possibilités :

Enterrer son animal dans le jardin

C'est possible sous certaines conditions strictes :

  • être propriétaire du terrain ;
  • que la tombe soit au minimum à 35m d’une habitation ou d’un point d’eau ;
  • que le corps soit recouvert d’un linge, déposé dans une boite en bois ou carton ou à même le sol, et enterré à 1,20m de profondeur ;
  • que le corps soit recouvert de chaux vive.

Inhumer dans un cimetière animalier

Gérés par des sociétés privées ou des associations, le rituel funéraire est proche de celui des humains. Le coût est variable, de 500 à 5000€. Renseignez-vous bien avant auprès de votre mairie ou directement auprès de ces cimetières animaliers.

Incinérer son animal de compagnie

Que vous vous en remettiez à votre vétérinaire ou directement à une société d’incinération, vous aurez le choix entre une incinération individuelle ou collective. Avec pour l’option individuelle, la possibilité d’assister à la crémation et/ou de récupérer les cendres de votre animal.

En fonction de votre animal et des prestations souhaitées, il vous en coutera entre 50 et 300€. Il existe même des incinérations privées tout à fait comparables aux prestations humaines.

A savoir : Il est strictement interdit, sous peine d’amende de 150€, de jeter la dépouille de votre animal de compagnie dans la poubelle ou une décharge.

Réagir face à la mort de son animal de compagnie

Il vous restera alors à effectuer votre travail de deuil. Chacun réagit différemment et plus ou moins vite. Il vous faudra malgré tout passer par plusieurs étapes allant du choc, au déni de la perte, à la colère ou la culpabilité, au chagrin et enfin à l’acceptation. Ces phases sont naturelles.

Vous ne devez pas chercher à oublier ou remplacer mais bien passer d'une présence physique à une présence intérieure. Ce n’est qu’une fois cette phase d’acceptation engagée que vous pourrez envisager de reprendre un autre compagnon.

C’est en se préparant à affronter la perte de son animal que l’on devient plus fort le moment venu.