Chien plage
Chien plage

Comment gérer le deuil de son animal ?

La mort d’un animal de compagnie est un déchirement, départ qui peut laisser totalement désemparé et désorienté.

Il n’y a pas de recette miracle pour faire disparaitre d’un coup tout ce chagrin dont on se sent envahi.

C’est le temps et la volonté d’aller mieux qui feront leur effet. Mais il y a des conseils à suivre pour ne pas s’engluer dans son chagrin et faciliter le travail de deuil.

Chien donne patte

Ne pas avoir honte de son chagrin

Il convient tout d’abord de déculpabiliser : oui, il est normal d’être triste quand son animal décède, quand on perd un être cher, un compagnon fidèle et un ami sincère avec lequel on a partagé tant de bonheur et un amour inconditionnel. Il y a des émotions négatives obligées dans un tel cas et des étapes nécessaires dans le processus de deuil.

Il ne faut pas refouler ses émotions. Il est même très sain de les exprimer. Elles peuvent être verbalisées par l’écriture, ou par la parole auprès d’un professionnel de l’écoute ou d’un proche empathique en mesure de comprendre. Car « après tout, ce n’était qu’un chien » ou « il te suffit de reprendre un chat » sont les dernières paroles à entendre.

Faut-il adopter un autre animal après la mort de mon chien ?

On peut effectivement choisir d’accueillir un nouveau compagnon, sous réserve d’avoir déjà avancé dans le travail de deuil et de ne pas chercher à remplacer un être irremplaçable. Il faut se sentir prêt à accueillir un autre animal, avec une autre personnalité, pour construire ensemble une autre histoire.

Certains livres peuvent être d’un grand soutien, dont « Mon chat, mon chien va partir : sa maladie, sa perte, mon chagrin », écrit par le Docteur vétérinaire Frantz Cappé. Régulièrement confronté à la douleur des maîtres, il parle de la mort de l’animal sans tabou et livre ses précieux conseils pour y faire face.